François Bonneville
Enseignement > Pascal > Cours > Variables  

Le langage Pascal est un langage fortement typé : chaque variable est défini selon un type donnée au moment de sa déclaration, et ne peut pas changer de type au cours de l'exécution du programme.

Liste des types Pascal :

Désignation Description Bornes

Place en mémoire
REAL nombres réels 2.9E-039 et 1.7E+038 6 octets

SINGLE(*)

réel

1.5E-045 et 3.4E+038

4 octets

DOUBLE(*)

réel

5.0E-324 et 1.7E+308

8 octets

EXTENDED(*)

réel

1.9E-4951 et 1.1E+4932

10 octets

COMP(*)

réel

-2E+063 +1 et 2E+063 +1

8 octets

INTEGER

nombres entier (sans virgule)

-32768 et 32767

2 octets

LONGINT

entier

-2147483648 et 2147483647

4 octets

SHORTINT

entier

-128 et 127

1 octet

WORD

entier

0 et 65535

2 octets

BYTE

entier

0 et 255

1 octet

LONG

entier

(-2)^31 et (2^31)-1

4 octets

BOOLEAN

variable booléenne

TRUE ou FALSE

1 octet

ARRAY [1..10] OF xxx

tableau de 10 colones fait d'éléments de l'ensemble défini xxx (CHAR, INTEGER...)

   

ARRAY [1..10, 1..50, 1..13] OF xxx

tableau en 3 dimensions fait d'éléments de l'ensemble défini xxx (CHAR, INTEGER...)

   

STRING

chaîne de caractères

 

256 octets

STRING [y]

chaîne de caractère ne devant pas excéder y caractères

 

y+1 octets

TEXT

fichier texte

   

FILE

fichier

   

FILE OF xxx

fichier contenant des données de type xxx (REAL, BYTE...)

   

CHAR

nombre correspondant à un caractère ASCII codé

0 et 255

1 octet

POINTEUR

adresse mémoire

 

4 octet

DATETIME

format de date

   

Déclaration

Toutes les variables doivent êtres préalablement déclarées avant d'être utilisées dans le programme, c'est-à-dire qu'on leur affecte un type ). On peut les déclarer de divers manières :

  • Au tout début du programme avec la syntaxe VAR nom de la variable : type ; elles seront alors valables pour le programme dans son intégralité (sous-programmes, fonctions, procédures...).

  • Au début d'une procédure ou une fonction avec la syntaxe précédente. La portée de ces variables sera locale à cette procédure ou fonction.

Le nom d'une variable est un identificateur quelconque à condition qu'il ne fasse pas plus de 127 caractères et qu'il ne soit pas utilisé par une fonction, procédure, unité ou commande déjà existante.

Prise de valeurs

Les variables sont faites pour varier, il faut donc pouvoir leur donner différentes valeurs au moyen du commutateur suivant := (deux points et signe égale) ou de certaines fonction. Il faut bien sûr que la valeur donnée soit compatible avec le type utilisé. Ainsi, on ne peut donner la valeur 'bonjour' à un nombre entier (integer).


Exemples de syntaxes :

var a, rayon: integer;
lettre : char;
test : boolean;
pharse : string;

a := 5 ; 
lettre := 'a' ; 
test := true ;
rayon:= a + 103 ;
surface := pi * r * r; 
phrase := 'Bonjour' + chr(32) + nom ;

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu